La navigation sur ce site n'est pas optimisée pour votre navigateur

Veuillez utiliser une version récente de Google Chrome, Mozilla Firefox, Safari ou Microsoft Edge pour profiter au mieux de l'expérience.

Trouver un navigateur moderne
Menu

RECHARGE PUBLIQUE

Une alternative à la recharge à domicile ou au travail est la recharge sur une borne publique. Bien qu’encore peu nombreuses en Wallonie aujourd’hui, leur nombre s’accroît d’années en années.

Ces dernières peuvent être une solution de secours dans vos trajets quotidiens ou un arrêt obligatoire lors de longs trajets en électrique.

https://cms.resa.be/app/uploads/2022/02/banner-site-web-ecomobilite5.jpg

Bornes semi-rapides

Un réseau de bornes de recharge publiques semi-rapides (11 à 22 kW) se développe progressivement. Le gouvernement wallon a récemment débloqué un budget pour l’implantation de 1.000 points de charge publics en Wallonie en 2023 et 1.000 points supplémentaires en 2024. Ce réseau de bornes publiques continuera de s’étoffer dans les années à venir afin de suivre l’électrification du marché de l’automobile.

En général, ces bornes se situent dans des zonings, sur des places publiques ou encore dans les parkings de magasins. Certaines entreprises possèdent des bornes sur leur parking et les rendent accessibles au public. Attention, le moyen de paiement peut varier d’une borne à l’autre : SMS, carte bancaire, carte spécifique à la borne, etc.

Bornes rapides et ultra-rapides

Les bornes de recharge rapides vous permettent de recharger votre véhicule électrique à haute puissance et donc de récupérer une autonomie suffisante beaucoup plus rapidement. On retrouve généralement ces bornes sur les aires d’autoroute ; elles offrent une puissance allant de 50 kW jusqu’à plusieurs centaines de kilowatts. À ces puissances-là, les bornes fournissent directement du courant continu au véhicule, non plus du courant alternatif. Attention, le coût de la recharge via ces bornes est souvent bien plus élevé qu’à votre domicile, et peut être jusqu’à trois fois supérieur.

Fin 2021, on comptait une vingtaine de bornes dites « ultra-rapides » sur les autoroutes wallonnes et d’autres sont en cours d’installation. Ces bornes délivrent une puissance de 350 kW et permettent ainsi d’atteindre un temps de recharge proche de nos traditionnels véhicules thermiques. En effet, à une telle puissance, une batterie récupère 30 kWh en 5 minutes, c’est-à-dire 150 km d’autonomie en conduite mixte. Cependant, très peu de véhicules sur le marché sont capables d’absorber une telle puissance actuellement. Pour les véhicules 100% électriques, vous pourrez trouver leur puissance de charge maximale en courant continu (Fastcharge Power) sur le site ev-database.org.

Où se trouvent les bornes publiques ?

Il existe de nombreuses plateformes recensant des points de charge publics : ChargeMap (la plus répandue), PlugShare, Mobiflow, Smoov, etc. Ces plateformes sont généralement accessibles en version web et/ou via une application mobile. Chacune ayant sa propre base de données, nous vous conseillons d’en consulter plusieurs afin d’avoir une meilleure idée des bornes publiques présentes autour de chez vous. Attention, les données présentes sur ces plateformes ne sont pas toutes mises à jour en temps réel et il n’est donc en général pas possible de voir si une borne est déjà occupée ou si une borne est hors de service.

Google Maps localise aussi des bornes si l’on tape « borne de recharge » dans le champ de recherche. L’application précise parfois même si elles sont en cours d’utilisation ou pas au moment de la consultation.

Conseils pour les longs trajets

Si vous vous lancez dans un long trajet en véhicule électrique, prévoyez des arrêts assez fréquents. En effet, sur autoroute un véhicule électrique va consommer davantage qu’en ville et son autonomie sera donc nettement inférieure à celle avancée par le constructeur. Comptez une autonomie réelle sur autoroute de l’ordre de 60% de l’autonomie théorique (donc par exemple 300 km d’autonomie réelle sur autoroute pour un véhicule ayant une autonomie théorique de 500 km !).

Il existe également des planificateurs de trajets, parfois intégrés dans le logiciel de navigation de la voiture, qui vous aident à faire les arrêts aux bons endroits et aux bons moments. On peut notamment vous suggérer ABRP et ChargeMap qui sont les plus courants.

La durée de vos arrêts va bien sûr dépendre de l’état de charge de la batterie et de la puissance à laquelle elle se recharge, mais il faut généralement compter au moins une demi-heure afin de récupérer une autonomie significative si vous rechargez à une borne rapide.

Attention à la carte de rechargement ! Certaines bornes peuvent nécessiter une application à installer, voire une carte de paiement spécifique pour fonctionner. Nous vous conseillons donc de vous renseigner à ce sujet avant de prendre la route.

Vous l’aurez sans doute remarqué, les véhicules électriques sont davantage adaptés aux petits déplacements du quotidien. Néanmoins, avec un peu de préparation et d’habitude, les longs trajets en véhicule électrique ne sont pas du tout impossibles à parcourir et seront de plus en plus facilités avec l’augmentation du nombre de bornes rapides présentes sur le réseau. En consentant à cette contrainte, n’oublions pas qu’on réduit l’impact du trajet sur le climat d’un facteur 3 à 4. Le jeu n’en vaut-il pas la chandelle ?