• RESA fr
  • A propos > 
  • La libéralisation

La libéralisation

LA LIBÉRALISATION DU MARCHÉ DE L’ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ

 

La législation européenne imposant la libéralisation du marché de l’électricité et du gaz  a été transposée en droit belge le 1er janvier 2007. Les directives européennes, la loi fédérale et les décrets régionaux, ont conduit les Intercommunales actives dans le secteur de l’énergie à abandonner la vente de celle-ci aux clients captifs et à se concentrer sur le métier de Gestionnaire de Réseau de Distribution (GRD). Une évolution essentielle qui a eu pour conséquence de modifier profondément les métiers de nombreuses Intercommunales dont l’Association Liégeoise d’Electricité (ALE) et l’Association Liégeoise du Gaz (ALG), devenues TECTEO (RESA).

 

Historiquement, les Intercommunales ou Gestionnaires de Réseaux de Distribution assuraient tant la fourniture (vente) de l’énergie que la gestion des réseaux de distribution. C’était notamment le cas de l’ALE et de l’ex-ALG. Dans le contexte libéralisé, ces deux activités sont à présent totalement distinctes. En effet, la libéralisation a imposé aux Gestionnaires de Réseaux de Distribution d’abandonner leur mission de fournisseur (à l’exception des clients protégés socialement) pour se concentrer sur leur tâche de distributeur. Contrairement aux fournisseurs qui évoluent désormais dans un marché concurrentiel, les Gestionnaires de Réseaux de Transport et de Distribution jouissent toujours d’une situation de monopole mais de tarifs régulés.

 

Il était en effet, d’un point de vue technique, économique et écologique, absurde de dupliquer les réseaux de transport et de distribution.

Dans ce contexte libéralisé, RESA a dû se positionner avec force en réalisant d’importants remaniements en vue de diminuer ses coûts pour compenser la perte de son activité commerciale au profit des fournisseurs.